Répondre à des besoins

A l’heure actuelle les personnes avec autisme sans déficience intellectuelle sont très peu prises en charge par les pouvoirs publics.

 

Cette structure multi-partenariale pourrait permettre de pallier à ce manque. Il existe déjà quelques structures prenant en charge des autistes sans déficience intellectuelle, mais les places sont nettement insuffisantes pour répondre aux besoins, et elles ne prennent en charge que la partie diagnostic, les volets sur l’accès à l’autonomie ou l’insertion professionnelle. Dans le domaine culturel, il n’existe actuellement aucune structure pour mettre en avant les productions artistiques des adultes avec autisme.

La structure répondrait aux besoins d’accompagnement que rencontrent les personnes concernées  :

Socialisation, par la création au sein de la structure d’un espace de rencontre et d’échanges, et par la mise en place de groupes d’habiletés sociales ;

Insertion professionnelle, par des prises en charge au sein de la structure, effectuées par des éducateurs en libéral ;

Accès à l’autonomie, par un programme de formation spécifique (cours de cuisine, bricolage, gestion des comptes, des tâches ménagères, …) mis en œuvre par des adultes porteurs d’un trouble autistique ;

Insertion sociale, par l’accompagnement dans la réalisation des démarches administratives ;

Thérapeutique, par la mise en place au sein de la structure d’un espace de calme-retrait où l’environnement sensoriel se voudra apaisant pour les personnes concernées, et par des prises en charge au sein de la structure par des psychologues pour aider les personnes concernées à faire face à d’éventuels problèmes de dépression, d’anxiété, ou de troubles obsessionnels, les trois étant des comorbidités psychiatriques habituellement rencontrées chez les adultes avec autisme à cause du manque de prise en charge à l’heure actuelle.

Accès à la culture via les expositions et un espace d’information dédié aux manifestations culturelles de la région. Un atelier artistique permanent est mis en place pour favoriser la pratique et répondre aux besoins de reconnaissance et d’identification de ces artistes.